Restaurant AT : Atsushi Tanaka, l’artiste !

19 mars 2015 • Gastronomie

Formé chez Pierre Gagnaire où il a développé un véritable talent pour les associations inattendues, Atshushi Tanaka est clairement un artiste. Ne faites pas gaffe au suhsi dans son prénom, le mec appartient à cette nouvelle génération de chefs ultra créatifs qui font le bonheur de la nouvelle génération de critiques gastronomiques – forcés de devenir aussi un peu critiques ciné, au fil des assiettes tantôt lynchiennes, tantôt tarantinesques ! Voici donc un compte-rendu essentiellement photographique de ma visite au restaurant AT. Déco minimaliste, menu unique à 85€ (105€ avec l’option truffe sur le canard que nous avons prise), un véritable film d’art et d’essai en une douzaine de plans, pardon de plats bien léchés. 100% Director’s Cut !

DSCF0276

Chips de charbon

DSCF0278

Poireau Beurre noisette

DSCF0280

Panais Cake

DSCF0281

Huitre / Chou – Rave / Kalamansi

DSCF0285

Langue de Veau / Radis

DSCF0286

Saint Jacques / Céleri-rave / Bergamote

DSCF0287

Boeuf / topinambour / Foin

DSCF0288

Bulot / Salsifis

DSCF0291

Lieu jaune / Oca / Coques

DSCF0294

Le canard présenté avant découpe

DSCF0297

Canard / oignon / Crosnes (très déçu par le mélange canard-truffe, les deux se tuent un peu mutuellement)

DSCF0300

Framboise / Betterave / Poivre Timut

DSCF0303

Chocolat / Lavande

Mon avis : Ce n’est pas exactement le genre de restaurant que je recommanderais à un pote qui cherche un bon petit resto sympa à Paris. Non, dans cette salle à la déco ultra minimaliste, il faut un minimum de vécu gastronomique pour apprécier les audaces du chef et accepter le menu unique pour le moins onéreux. De la même façon qu’il existe des films conçus pour plaire aux critiques de Télérama, la carte du restaurant A.T semble formatée pour bousculer les critiques gastronomiques les plus blasés ! Hélas certains critiques qui ont toujours une saison d’avance semblent déjà blasés de cette cuisine pour critiques blasés (cf critique d’Emmanuel Rubin du Figaro). Pour ma part je retiendrais une expérience assez fascinante, un orgasme pour mon Fuji X100T et quelques belles découvertes comme le merveilleux boeuf fumé au foin Topinambour et surtout l’étonnant mariage de la framboise et de la betterave pour un dessert génial que je n’aurais jamais choisi sur le papier – comme quoi le menu unique imposé a aussi ses avantages.

Le Bémol : En revanche une mésaventure du côté des vins m’a un peu gâché la soirée. Amateur de vins Australiens, je me suis laissé tenter sur les conseils du sommelier par un domaine Lucci 2010 à 80 euros la bouteille.

DSCF0284

En le goûtant, je découvre avec stupeur que c’est un vin nature au goût très particulier (que personnellement je n’aime pas du tout). Autant je respecte les gens qui cultivent et ceux qui soutienne ce type de vins mais je trouve ahurissant qu’à ce niveau prix le sommelier ne prenne pas la peine d’avertir le client que c’est un vin nature. J’ai exprimé ma déception, sans doute un peu trop cordialement et à aucun moment on m’a proposé de le changer. Vraiment dommage…

Restaurant AT by Atsushi Tanaka 4 rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris Tel : 01 56 81 94 08

Site Web

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 1 = deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>